Rechercher

Roulons Rondement

Roulons Rondement

Les pneus sont, et de loin, l’élément de sécurité le plus important de votre véhicule. Ce sont les pneus qui assurent le contact de votre véhicule avec la route. Ce contact influe sur la traction, la conduite, la direction, la stabilité et le freinage. L’éclatement d’un pneu peut donc avoir de graves conséquences, surtout si cela survient sur l’autoroute et sur un véhicule dont le centre de gravité est élevé.

Le sous-gonflage est la première cause d’éclatement des pneus. Vingt-trois pour cent des véhicules comptent au moins un pneu sous-gonflé d’au moins 20 %. Un pneu sous-gonflé n’est pas toujours décelable à vue d’œil; il n’en reste pas moins qu’il devient plus vulnérable à l’avarie et à l’éclatement et qu’il contribue à augmenter la consommation de carburant. La quantité d’air requise pour vos pneus est indiquée par le fabricant. Cette indication apparaît habituellement sur le bord de la portière du conducteur, sur le montant de porte, sur la porte de la boîte à gants ou sur la trappe de carburant. On la trouve également dans le manuel du propriétaire.

Le propriétaire du véhicule est responsable de la prévention d’un éclatement causé par un gonflage inapproprié.

Peu de personnes pensent à vérifier leurs pneus. Afin de remédier à cette négligence, tous les nouveaux véhicules fabriqués depuis 2008 possèdent un « système de surveillance de la pression des pneus ». Ce système avertit le conducteur dès qu’un pneu est sous-gonflé. Ce système n’est pas obligatoire au Canada, et rien n’indique qu’il le sera bientôt. Transport Canada déclare qu’il étudie l’efficacité du système et qu’il n’exclut pas la possibilité de le rendre obligatoire, mais qu’aucune décision ne sera prise avant l’analyse de certains éléments, dont les avertissements erronés et l’absence d’avertissement, la durée de vie de la pile du détecteur, la durabilité du système à long terme et les rares cas où l’éclatement d’un pneu a causé une collision mortelle.

Par ailleurs, la présence d’un système de surveillance de la pression des pneus sur votre véhicule ne vous dégage pas de la responsabilité de vérifier leur pression une fois par mois et avant chaque long voyage.

De plus, les pneus ne durent pas éternellement, même si à première vue leurs semelles ne semblent pas usées. À mesure que le caoutchouc vieillit, il perd de son élasticité, durcit et peut devenir cassant. Les câbles de renforcement des pneus peuvent aussi se détériorer et se fragiliser. Plus le pneu vieillit, plus le risque d’éclatement augmente. Au bout de 10 ans, ce risque augmente de façon exponentielle. Par conséquent, plusieurs spécialistes en matière de sécurité affirment que les pneus de plus de six ans sont périmés et doivent être remplacés, et ce, peu importe l’usure de la semelle.

Saviez-vous que…

Tous les pneus vendus au Canada ont un numéro d’identification incrusté sur leur flanc (voir l’image ci-dessous). Ce numéro permet aux détaillants de pneus de connaître certains renseignements de fabrication, notamment quand et où le pneu a été fabriqué. Les deux premiers caractères suivant les lettres DOT correspondent au code du fabricant et de l’usine; les troisième et quatrième caractères indiquent le code de la dimension du pneu. Les cinquième, sixième, septième et huitième caractères sont facultatifs. Les quatre derniers donnent la date de fabrication. Par exemple, 2602 indique que le pneu a été fabriqué dans la 26e semaine de 2002.

La feuille d’érable, à la suite du numéro, indique que le pneu a été fabriqué au Canada et certifie qu’il satisfait aux exigences de Transport Canada.

Source: Conseil Canadien de la sécurité

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec