Rechercher

Un bon  »Prof »

Un bon  »Prof »

Depuis le retour de l’obligation de suivre un cours de conduite, nous constatons malheureusement qu’une minorité s’informe de la qualité des cours pratiques ou théoriques donnés. À quoi doivent s’attendre les parents et les élèves d’un « bon prof de conduite »? Comment une école de conduite se distingue-t-elle des autres, le cours étant obligatoire et encadré par des normes prescrites par la SAAQ?

Instructeur de conduite

Instructeur de conduite

On peut bien penser à un programme de formation avec une approche pédagogique au goût du jour, mais son succès sera incomplet si l’école de conduite ne se soucie de ceux qui animent la classe, qui transmettent leurs expériences, leurs connaissances et apprennent aux futurs conducteurs le comportement à adopter sur la route; les moniteurs et les instructeurs.

L’un et l’autre connaissent l’ensemble du programme d’enseignement sur la sécurité routière (PESR) élaboré par la SAAQ. L’instructeur se distingue du fait qu’il cumule souvent deux tâches : l’enseignement sur la route et l’animation des cours théoriques.

Qu’animent ces gens ? La passion, j’en conviens, est essentielle, mais ne suffit pas à s’assurer un personnel exceptionnel. Il faut aussi des qualités humaines, un savoir être avec les jeunes, une aptitude à l’écoute, de l’empathie, l’habilité à communiquer clairement, le souci d’innover et de parfaire continuellement ses connaissances. Nous devons y ajouter la capacité à partager son savoir être et savoir faire. L’esprit d’équipe est un critère essentiel pour identifier les difficultés d’apprentissage. Enfin, il faut convaincre du plaisir de la connaissance.

En s’informant sur les façons de faire de l’école de conduite, on s’assure de répondre à l’objectif ultime : offrir un cours de qualité à chacun des élèves.

Le propriétaire est-il impliqué directement au chapitre de l’enseignement théorique et/ou pratique? Quelle philosophie d’enseignement prône-t-il? L’esprit d’équipe et la polyvalence du personnel sont-ils privilégiés et encouragés? Quelles sont les années d’ancienneté? Le roulement de personnel est-il faible? Les membres de l’équipe partagent-ils leurs expériences? Valorise-t-on la mise à jour des connaissances et la proposition de nouvelles idées ou approches? Comment les gestionnaires s’y prennent-ils pour parvenir à atteindre une cohésion entre les différents membres de leur personnel? L’école est-elle en mesure de diffuser son taux de réussite et le prouver?

Autant de questions permettant de mieux s’informer sur l’école. En bout de piste, elle est là pour former des conducteurs au comportement sécuritaire, coopératif et responsable.

François Lauzière

François Lauzière

Note: François Lauzière est président de l’Association des écoles de conduite du Québec (AECQ) et copropriétaire de l’École de conduite Parcours. Il est également un des formateurs-experts dédiés à la formation des moniteurs et des instructeurs de conduite pour les écoles membres de l’AECQ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec