Rechercher

Six leçons à retenir pour la conduite hivernale

Six leçons à retenir pour la conduite hivernale
Conduire en hiver

Conduite hivernale

L’hiver hâtif oblige les automobilistes à redoubler de prudence. Voici six leçons à retenir pour la conduite hivernale.

 

Leçon no 1 : vérifier l’état de son véhicule

Avant même de démarrer, il faut s’assurer d’avoir l’équipement nécessaire en cas d’urgence :

du lave-glace, une trousse de premiers soins, des couvertures et de la litière pour chat.

Premier mythe: apporter du sel. Le mieux, c’est la litière pour chat!

Vérifier l’entretien mécanique

John McCallum, professeur de conduite à Toronto, explique que la litière pour chat absorbe davantage que le sable utilisé habituellement par les automobilistes.

 

Leçon no 2 : connaître son véhicule

L’hiver nécessite d’adapter sa conduite aux conditions. Pour se faire, il faut apprivoiser la tenue de route de son véhicule en testant les freins, en accélérerant et ralentissant.

 

Utiliser de la litière en hiver

La litière, des propriétés sécuritaire

Leçon no 3 : conduire en douceur

Il faut éviter de faire des mouvements soudains avec le volant. Freiner et accélérer soudainement sont également des comportements à proscrire.

 

Leçon no 4 : ralentir et garder ses distances

C’est le meilleur moyen d’éviter des collisions. Le professeur de conduite John McCallum indique que la vitesse et une distance trop courte sont directement responsables des carambolages hivernaux.

 

Leçon no 5 : freiner en continuité

Garder une distance sécuritaire

Le freinage par à-coups était recommandé il y a une dizaine d’années encore, mais les freins ABS ont changé la réalité de la conduite hivernale depuis.

 

Leçon no 6 : freiner avec modération sur la glace

Le nombre de collisions causées par la glace est en augmentation depuis quelques années, selon le porte-parole de la Police provinciale de l’Ontario Kerry Schmidt. Que faire si vous êtes surpris par une plaque de glace? Utiliser les freins avec modération. Il est préférable de mettre le véhicule au neutre, parce qu’un freinage soudain augmente les risques de dérapage.

Source SRC

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec