Rechercher

Ajuster votre appuie-tête correctement

Ajuster votre appuie-tête correctement
Comment éviter une entorse cervicale

Comment éviter une entorse cervicale

Les coups de fouet cervicaux et les autres blessures qui y sont associées peuvent être douloureux et coûteux pour les détenteurs de police. Les compagnies d’assurance déboursent environ 4 milliards $ par année pour aider les gens à se remettre de blessures aux tissus mous subies lors de collisions automobiles. Les blessures aux tissus mous sont celles qui n’affectent pas les os ou les organes. Les collisions avec impact par l’arrière sont responsables de 80 pour cent de ces blessures.

Une étude canadienne sur l’utilisation des appuie-tête, financée par le BAC, a révélé que seulement 14 pour cent des conducteurs canadiens (en majorité des femmes) ajustent ‘correctement’ leurs appuie-tête. Pour 53 pour cent des conducteurs observés, l’ajustement était si mauvais qu’il ne leur offrait aucune protection contre les blessures résultant de chocs par l’arrière lors de collisions.

Selon le BAC, on peut prévenir la majorité des blessures aux tissus mous, compte tenu qu’environ 75 pour cent des appuie-tête des véhicules sont ajustables plutôt que fixes. Les conducteurs et les passagers peuvent diminuer le risque de coup de fouet cervical simplement en relevant leurs appuie-tête à la position sécuritaire – c’est-à-dire au niveau du haut de la tête et de 5 à 10 cm de l’arrière de la tête.

Ajustement en 3 étapes facile

Ajustement en 3 étapes facile

Si les Canadiens suivaient ce simple conseil, le nombre de blessures au cou pourrait être réduit d’environ 40 pour cent. Cela pourrait éviter des souffrances et douleurs inutiles à un grand nombre de gens et les assurés pourraient en bénéficier en réalisant des économies sur leurs primes d’assurance.

Un appuie-tête… ça s’ajuste! est une campagne de sensibilisation d’envergure nationale dont l’objectif est d’éduquer les conducteurs sur la façon d’ajuster correctement l’appuie-tête de leur véhicule et d’aider ainsi à prévenir les coups de fouet cervicaux et les blessures aux tissus mous.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec